Find Paper, Faster
Example:10.1021/acsami.1c06204 or Chem. Rev., 2007, 107, 2411-2502
Cohabitation des intérêts des créanciers et des actionnaires de la société anonyme dans la protection du capital social: quid de la législation burundaise et de l’espace OHADA?
Uniform Law Review  (IF),  Pub Date : 2020-10-17, DOI: 10.1093/ulr/unaa023
Anaclet Nzohabonayo

Les intérêts des actionnaires et des créanciers sont moins antagonistes qu’ils le paraissent en dépit des différences les caractérisant. Les premiers n’existent pas sans les seconds et vice versa. Dès lors, seule une protection concurrente de ces intérêts constitue le soubassement de la confiance de ces partenaires et le garant de la continuité de l’exploitation de la société. Cette réflexion est organisée autour de l’analyse des aménagements mis en place dans le code burundais des sociétés privées et à participation publique et dans l’acte uniforme de l’OHADA portant droit des sociétés commerciales et groupement d’intérêt économique pour assurer une cohabitation fructueuse des intérêts des partenaires suscités dans la protection du capital social. La forme juridique qui sert de cadre d’analyse est la société anonyme.